Étude épidémiologique sur les liens entre tabagisme maternel pendant la grossesse et comportement des enfants (ESPRIT)

Résumé de soumission

Le tabagisme maternel pendant la grossesse est une cause modifiable mais néanmoins fréquente de complications périnatales chez les mères et leurs enfants. Le tabagisme maternel pourrait également avoir des conséquences sur le développement psychologique des enfants, mais dans ce domaine l’inférence causale reste un challenge central.

En particulier, les recherches antérieures suggèrent que les effets du tabagisme maternel sur le comportement des enfants sont dus à des effets de confusion liés à des difficultés de santé mentale des mères (anxiété, dépression, symptômes d‘hyperactivité et inattention) et leurs caractéristiques socioéconomiques.

 

Ce projet vise à tester si – toutes choses égales par ailleurs – le tabagisme maternel pendant la grossesse induit une élévation de la réactivité au stress – une prédisposition en termes de tempérament qui rend les enfants particulièrement sensibles à des évènements ou circonstances nouvelles ou inattendues. De plus, de possibles mécanismes épigénétiques sous-jacents seront testés.

Le projet s’appuie sur les données de deux cohortes d’enfants existantes (l’Étude des DEterminants pré et post-Nataux du développement psychomoteur et de la santé de l’Enfant – EDEN; la Danish National Birth Cohort – DNBC) qui ont toutes deux recueilli des informations prospectives sur le tabagisme maternel pendant la grossesse et la réactivité au stress des enfants et sont complémentaires.

 

Premièrement, la cohorte EDEN sera utilisée afin de tester le rôle de modifications épigénétiques dues au tabagisme maternel (n=668 échantillons de placenta, 280 placenta + sang de cordon + échantillons sanguins à 5 ans), vis-à-vis des trajectoires développementales de réactivité au stress.

Deuxièmement, les données de la cohorte DNBC seront utilisées pour confirmer les liens entre tabagisme maternel pendant la grossesse et réactivité au stress des enfants, ainsi que les liens entre réactivité au stress et conduites addictives (tabac, cigarette électronique, alcool, cannabis) à l’adolescence.

 

S’appuyant sur des méthodes adaptées pour établir une inférence causale à partir de données d’études observationnelles, et ce de manière reproductible dans deux contextes différents, les résultats de cette recherche apporteront de nouvelles informations sur l’influence de l’exposition au tabagisme prénatal sur le développement psychologique à long-terme ainsi que les mécanismes sous-jacents.

Equipes du projet

Coordonnateur : MELCHIOR Maria

N° ORCID : 0000-0002-2377-619X

Structure administrative de rattachement : INSERM

Laboratoire ou équipe : ERES, IPLESP, UMRS 1136 INSERM/Sorbonne Université

N° RNSR : 201420917E


Autres équipes participantes :

Responsable 2 : LEPEULE Johanna
INSERM


Responsable 3 : IBANEZ Gladys
SFTG


Responsable 4 : STRANDBERG-LARSEN Katrine
Copenhagen University


Responsable 5 : KEYES Katherine
Columbia University


Vous êtes porteur/membre du projet et vous souhaitez faire une mise à jour ?

Dites-le nous !



    INSCRIVEZ-VOUS A NOTRE NEWSLETTER