Réseau national de recherche en alcoologie (REUNIRA)

Résumé de soumission

La recherche en alcoologie en France doit être à la hauteur des enjeux de santé publique. La consommation d’alcool est liée à 60-200 maladies et une publication de 2015 parue dans le BEH sur des données PMSI de 2012 indique que l’alcool est la première cause d’hospitalisation dans notre pays. C’est la troisième cause de perte d’année de vie en bonne santé. L’alcool a la particularité d’être la drogue la plus dangereuse pendant le développement et cette drogue entraine des dommages non seulement pour l’individu mais aussi pour l’entourage et la société. Le coût global pour notre société a été estimé à 120 milliards d’euros. Une étude récente a aussi démontré que la priorité de recherche accordée à l’alcool dans une nation dépend des politiques publiques et du niveau de préoccupation sociétale envers le risque alcool. Cette étude pointe la France comme un des pays dans lequel la priorité de recherche accordée à la problématique alcool est la plus faible.

 

La recherche en alcoologie actuellement en France est solide et diversifiée. Cependant, les nouveaux enjeux nécessitent une meilleure coordination des efforts pour être encore plus visible au niveau national et aussi international. Elle concerne des études cliniques, fondamentales et aussi précliniques. Cette coordination permettra de dégager des priorités de recherche qui seront ensuite proposées aux financeurs. Parmi ces priorités, on peut déjà noter la nécessité de développer en France des recherches sur l’alcoolisation fœtale, le binge drinking à l’adolescence, les nouveaux traitements, les comorbidités psychiatriques et somatiques et l’étude des facteurs de vulnérabilité individuels et environnementaux. Il est envisagé de développer des interactions et des recherches impliquant les associations d’entraide.

 

Toute les équipes qui ont déjà au moins publié dans le champ de l’alcoologie sont invitées à faire partie de ce réseau qui a aussi pour objectif de fédérer les chercheurs pour être en mesure de répondre à des appels à projets internationaux d’envergure. Les projets translationnels alliant à la fois des recherches cliniques, fondamentales et précliniques sont une priorité et ils nécessitent souvent la fédération de plusieurs unités de recherche.
Il est aussi important de considérer les aspects sociologiques et c’est dans cet objectif que le réseau REUNIRA, travaillera étroitement avec l’autre réseau spécialisé en sciences humaines et sociales qui a été créé dans le champ des addictions et soutenu lui aussi par la MILDECA.

 

Le réseau REUNIRA organisera deux manifestations nationales : une journée de la recherche en alcoologie et une journée spécifiquement dédiée aux jeunes chercheurs. Une priorité sera particulièrement importante concernant l’aide au jeunes chercheurs qui souhaitent faire une carrière dans le domaine de l’alcoologie. Des actions spécifiques à leur destination seront organisées et des liens avec des instituts et des sociétés savantes et fédérations nationales et internationales seront établis pour faciliter les interactions des jeunes chercheurs avec des services et unités de recherche (SFA, FFA, ISBRA, ESBRA, RSA, NIAAA, NIDA, EUFAS, EUFASD, etc) et ainsi les aider à s’intégrer à des réseaux nationaux et internationaux.

 

La communication sera relayée sur le portail national sur les addictions : Addict’Aide créé par le Fonds Actions Addictions ( http://www.addictaide.fr ) et aura aussi un site web dédié.

La plus grande visibilité de ces recherche en alcoologie contribuera à l’amélioration des connaissances du grand public et des professionnels surtout si le prochain plan national de prévention du risque alcool intègre l’information/la sensibilisation sur tous les dommages associés à l’alcool à l’instar de ce qui se fait déjà au niveau international (« alcohol-related harm awareness week or month»).

 

La présente demande de soutien vise à pérenniser le REseaU NatIonal de Recherche en Alcoologie – (REUNIRA) déjà créé en 2016 grâce à un financement de la MILDECA et dont le financement s’est arrêté en juillet 2019.

 

Le soutien financier aidera à organiser des réunions de travail, de montage de projet et aussi un évènement national car il n’existe pas à l’heure actuelle de journée nationale de recherche en alcoologie.

Equipes du projet

Coordonnateur : NAASSILA Mickaël

N° ORCID : 0000-0002-9788-0918

Structure administrative de rattachement : Université de Picardie Jules Verne

Laboratoire ou équipe : INSERM U1247 – Groupe de Recherche sur l’Alcool & les Pharmacodépendances (GRAP)

N° RNSR : 200720140R

Vous êtes porteur/membre du projet et vous souhaitez faire une mise à jour ?

Dites-le nous !



    INSCRIVEZ-VOUS A NOTRE NEWSLETTER