Projet pilote de pipes à crack expérimentales (PROPICE)

Résumé de soumission

Le projet PROPICE vise à analyser les risques liés à la pratique d’utilisation des « pipes à crack » ac-tuelles et développer un kit plus performant et pertinent, dans le but de favoriser la réduction des risques et des dommages (RdRD) liés à l’inhalation de la cocaïne sous forme base (crack, free base).

 

 

Contexte

 

La cocaïne est la drogue illicite la plus consommée en France après le cannabis. La tendance de con-sommation sous forme de crack (ou free base) est en hausse, entraînant notamment des pathologies pulmonaires et une augmentation des contaminations par le virus de l’hépatite C.

L’association SAFE a initié en avril 2017 une recherche-action relative au développement d’un kit d’inhalation pour les fumeurs de crack et autres drogues illicites telles que la méthamphétamine. Ces tra-vaux ont besoin d’être poursuivis dans le cadre d’une recherche pluridisciplinaire de plus grande enver-gure, le projet PROPICE.

 

Objectifs

 

L’objectif est de mieux cerner les risques sanitaires chez les fumeurs de crack et de rechercher les outils de réduction des risques les mieux adaptés pour cette consommation.

Pour cela, le projet se décline en 3 objectifs :

1) mieux évaluer les risques pulmonaires liés à la consommation du crack avec le matériel de RdRD actuellement proposé.

2) mieux évaluer les risques bactériens liés à l’utilisation des embouts de pipe à crack actuellement dis-tribués.

3) faire évoluer l’outil en fonction des résultats de l’évaluation du matériel existant.

 

Hypothèses de recherche

 

Les hypothèses sont que le matériel actuel n’est pas performant pour réduire les risques bactériens et pulmonaires lors de la consommation du crack, et que de surcroit les supports métalliques contenus dans les matériels actuellement utilisés se dégradent au moment de l’utilisation et pourraient occasionner des risques pour la santé des usagers.
Les outils de réduction des risques pourront évoluer pour gagner en pertinence et en performance, en fonction des résultats obtenus.

 

Méthodes

 

Les méthodes utilisées seront :

– l’analyse des résidus de métaux présents dans les fumées d’inhalation de crack

– L’analyse des COV qui se dégagent lors de la combustion du crack

– L’évaluation des risques de contaminations bactériennes sur les embouts actuels et de nouveaux maté-riaux

– La réalisation d’un prototype d’embouts pour pipes à crack avec un dispositif de filtration des parti-cules

– La création et le test de prototypes de pipes à crack et d’embouts

 

Perspectives

 

Les perspectives sont :

– La publication des résultats sur les risques pulmonaires et les risques de contaminations bactériennes liés à la consommation du crack avec les outils actuels.

– La proposition de nouveaux outils plus performants et plus pertinents pour réduire les risques auprès des fumeurs de crack.

 

Impact en santé publique

 

L’impact attendu est la diminution des pathologies pulmonaires et des contaminations bactériennes et virales liées à la consommation de crack par voie inhalée.

Equipes du projet

Coordonnateur : BATISSE Anne

N° ORCID : 0000-0003-4813-7690

Structure administrative de rattachement : AP-HP

Laboratoire ou équipe : Centre d’Evaluation et d’Information sur la Pharmacodépendance – Addictovigilance (CEIP-A) d'IDF


Autres équipes participantes :

Responsable 2 : DUPLESSY Catherine
Association SAFE


Vous êtes porteur/membre du projet et vous souhaitez faire une mise à jour ?

Dites-le nous !



    INSCRIVEZ-VOUS A NOTRE NEWSLETTER