Parcours de vie et prises en charge médico-sociales des femmes usagères de drogues en France hexagonale et en Guyane

Résumé de soumission

Les travaux sociologiques portant sur les consommations féminines de drogues se sont focalisés sur l’exposition aux risques infectieux, le travail du sexe ou la maternité. Plusieurs études féministes, principalement anglo-saxonnes ont permis de décentrer les analyses proposées jusque-là en repensant les représentations sociales et les stigmates généralement associés aux femmes ayant un usage de drogues problématique. Minoritaires dans le contexte d’usage et de vente de drogues, les femmes subissent des vulnérabilités spécifiques, toutefois, elles peuvent aussi disposer de ressources sociales et mettre en place des stratégies pour pallier ces difficultés.

 

 

L’objectif de cette recherche est de saisir la pluralité des trajectoires sociales des femmes usagères de drogues fréquentant les structures de réduction des risques et de soins, en tenant compte du parcours de consommation, des difficultés rencontrées, des ressources déployées et de l’impact des normes de genre. Les autres rapports sociaux discriminants tel que l’origine ethnique, la classe sociale ou l’orientation sexuelle seront mobilisés dans une approche intersectionnelle afin d’éclairer des processus sociaux complexes. Il s’agira aussi d’interroger la spécificité de ces trajectoires en lien avec l’accompagnement sanitaire et sociale aujourd’hui mis en place pour un public majoritairement masculin, les besoins complexes et améliorations potentielles. Pour répondre à ces objectifs, ce projet s’appuie sur une méthode mixte incluant l’analyse quantitative de l’enquête ANRS-Coquelicot et l’analyse qualitative d’entretiens semi-directifs menés auprès d’usagères en lien avec le projet Gender-Arp.

 

 

Les résultats attendus sont une meilleure connaissance des trajectoires sociales et des expériences liées à l’accompagnement des usagères de drogues qui fréquentent les services spécialisés. Ce travail permettra de mieux répondre aux besoins de ce public, et proposera in fine des orientations dans l’évolution des dispositifs présents, et de ceux à envisager.

Equipes du projet

Coordonnateur : FILIPE Estelle

Structure administrative de rattachement : Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales

Laboratoire ou équipe : Centre d'Etudes des Mouvements Sociaux (CEMS)

N° RNSR : 201922968M

Vous êtes porteur/membre du projet et vous souhaitez faire une mise à jour ?

Dites-le nous !



    INSCRIVEZ-VOUS A NOTRE NEWSLETTER