L’accès aux soins en santé mentale de la part des jeunes : utilisation des services actuels et enquête sur le rôle d’Internet et des nouvelles technologies pour la détection et prise en charge des troubles psychiques (Se-SaMe-Jeunes)

Résumé de soumission

Contexte : Les étudiants renoncent plus fréquemment aux soins que les autres groupes d’âge, notamment pour des raisons économiques et par manque de temps. Ils renoncent encore plus à consulter des professionnels quand il s’agit d’un trouble psychique, qu’il soit léger ou plus sévère. Internet et les nouvelles technologies représentent une ressource importante pour se renseigner et connaître les services de santé pour cette population spécifique. Les outils numériques sont censés permettre un accès immédiat aux informations, sans contraintes spatio-temporelles, et permettre de garder l’anonymat sans risque de stigmatisation. Les questions sont néanmoins nombreuses sur l’utilisation et la place de ces outils numériques.

 

Objectifs : Faire un état des lieux sur l’utilisation par les étudiants des services de santé mentale de façon à comprendre quelle organisation et quelle articulation de tels services pourraient être les plus adaptées à une population en souffrance psychologique et à faibles moyens économiques. Un volet plus spécifique du projet sera dédié à l’utilisation d’Internet et des nouvelles technologies comme porte d’entrée vers le système de santé et comme possible soutien dans le parcours de santé mentale de l’étudiant.

 

Méthodes : Des premières analyses seront réalisées sur la cohorte i-Share (internet-based Students’ HeAlth Research Enterprise, www.i-share.fr) qui a débuté en 2013 et compte en septembre 2016 plus de 13 000 étudiants inscrits en France. Ces analyses concerneront notamment les consultations médicales des étudiants, leur conditions socio-économiques et, via la sous-étude servi-Share en cours, leurs attitudes concernant l’utilisation des services de santé (renoncement aux soins, géolocalisation par rapport aux services de santé etc.).
Un questionnaire ad hoc sera conçu et proposé aux étudiants i-Share pour explorer leur utilisation d’Internet et des nouvelles technologies sur les questions de santé psychique (degré de confiance, anonymat, facilité d’utilisation, craintes, comparaison avec les services traditionnels, etc.).
Enfin, des entretiens semi-dirigés seront menés pour compléter l’étude par des analyses de type qualitatif.

 

Perspectives : Les analyses effectuées permettront d’avoir un panorama complet de l’utilisation des services de santé mentale par les étudiants et de connaître leur opinion vis-à-vis des nouvelles technologies sur leur questionnement autour de la santé mentale. Cet état de lieu devrait permettre de décider si, pour diminuer le renoncement aux soins de la part des étudiants, il est souhaitable d’investir le domaine des solutions numériques telles que sites web spécialisés, applications pour smartphone, logiciels pour prise de rdv etc. et pour quelle population d’étudiants.

Synthèse finale du projet

Productions scientifiques et communications (Liste non exhaustive)

Montagni I, Cariou T, Feuillet T, Langlois E, Tzourio C (2018). Exploring Digital Health Use and Opinions of University Students: Field Survey Study. JMIR mHealth and uHealth 6:e65

Ilaria Montagni, Amélie Capelle, Charlène Chalifour et Emmanuel Langlois, « Rechercher et s’approprier l’information en santé mentale sur Internet : une étude qualitative auprès d’étudiants », Revue française des sciences de l’information et de la communication

Montagni I, Tzourio C, Cousin T, Sagara JA, Bada-Alonzi J, Horgan A. Mental Health-Related Digital Use by University Students: A Systematic Review. Telemed J E Health. 2020 Feb;26(2):131-146. doi: 10.1089/tmj.2018.0316. Epub 2019 Mar 19. PMID: 30888256

 

Deux mémoires ont été réalisés en 2017 à partir de cette étude :
– Amélie Capelle, M2 Promotion de la Santé – ISPED (université de Bordeaux) « Internet et nouvelles technologies – Promotion de la Santé Mentale des Etudiants ? (Se-SaMe-Jeunes) »
– Tiphaine Feuillet, M1 Santé Publique – ISPED (université de Bordeaux) « Utilisation d’Internet et des nouvelles technologies pour la santé et la santé mentale chez les étudiants de Bordeaux (Se-SaMe-Jeunes) »

Equipes du projet

Coordonnateur : TZOURIO Christophe

N° ORCID : 0000-0002-6517-2984

Structure administrative de rattachement : Université de Bordeaux

Laboratoire ou équipe : Bordeaux Population Health Research Center, INSERM U1219

N° RNSR : 201622170H


Autres équipes participantes :

Responsable 2 : TOURNIER Marie
Inserm U1219 Bordeaux Population Health Center Equipe Evaluation de l’impact des médicaments et des produits de santé dans les populations


Responsable 3 : LANGLOIS Emmanuel
Centre Emile Durkheim – Université de Bordeaux – Science Po Bordeaux – CNRS, UMR 5116


Responsable 4 : RAHIS Anne-Cécile
Espace Santé Etudiants, Université de Bordeaux


Vous êtes porteur/membre du projet et vous souhaitez faire une mise à jour ?

Dites-le nous !



    INSCRIVEZ-VOUS A NOTRE NEWSLETTER