Influence des références théoriques et du sTAtut taBAgique des médeCins et des Infirmières sur le sevrage Des patiEnts fumeurs (TABACIDE)

Résumé de soumission

Contexte scientifique

 

La consommation de tabac est une pratique courante dans la population et la relation causale avec des pathologies est relativement récente. En France, comme dans d’autres pays, des dispositifs incitatifs ou coercitifs multidimensionnels ont été mis en place. Ils cherchent à agir sur divers leviers de prévention et d’arrêt du tabac. Parmi les faits récents depuis 2016, en plus des médecins et sages-femmes, les chirurgiens-dentistes, infirmières et masseurs-kinésithérapeutes peuvent prescrire des Traitements nicotiniques de substitution (TNS) complétant ainsi les autres actions. La consommation de tabac touche à la fois les patients et les soignants. Les questions relatives à l’influence des références théoriques sur lesquelles ils fondent leur pratique professionnelle et leur statut de fumeur restent peu documentées. Par ailleurs, les patients fumeurs sont influencés par leurs propres représentations et la relation établie avec les professionnels de santé.

L’originalité de ce travail est d’identifier et de décrire dans le contexte français les références sur lesquelles s’appuient les médecins et les infirmières (modèles, théories, données probantes, etc.) ainsi que leurs pratiques professionnelles (prescription de substituts nicotiniques, conseils et recommandations, etc.) relatives aux interventions de sevrage tabagique auprès de patients fumeurs atteints de pathologies liées à la consommation de tabac hors cancérologie. Il s’agit également d’identifier et de décrire le degré d’influence du tabagisme des professionnels de santé sur leurs pratiques professionnelles et sur l’importance accordée à ce statut par les patients. Autrement dit, de répondre à la question : comment les pratiques professionnelles des médecins et des infirmières déterminent la prise de décision du patient de démarrer un sevrage tabagique et d’utiliser des TNS ?

 

Hypothèses et objectifs

 

– Hypothèses : 1) Les cadres de références théoriques des infirmières et des médecins influencent leur manière d’aborder le sevrage tabagique des patients ; 2) Leur statut tabagique détermine en partie leur manière d’aborder le sevrage tabagique des patients.

– Objectif principal : Identifier les différents types de pratiques professionnelles des infirmières et des médecins selon leurs références théoriques et selon leur statut tabagique dans le cadre de la prise en charge du sevrage tabagique des patients atteints de pathologies liées au tabac hors cancer.

– Objectifs secondaires : 1) Décrire le recours ou non à la prescription de TNS par les infirmières et par les médecins ; 2) Identifier et décrire les stratégies et actions engagées pour le sevrage tabagique par les infirmières et les médecins ; 3) Décrire l’influence perçue ou non par les patients du statut tabagique du professionnel de santé sur leur prise en charge.

 

Méthodologie

 

La recherche qualitative multicentrique sera réalisée dans deux centres hospitaliers (Paris et Nantes) impliqués dans le sevrage tabagique. La population est constituée d’infirmières et de médecins engagés dans des programmes de sevrage tabagique auprès de patients atteints de pathologies liées à la consommation de tabac et de patients suivis dans les établissements hospitaliers recruteurs.

Les outils de collecte des données sont des entretiens et des observations. 48 entretiens semi-directifs en tête-à-tête auprès des infirmières (8 fumeuses ; 8 non-fumeuses), de médecins (8 fumeurs ; 8 non-fumeurs) et de patients (8 fumeurs suivis par des infirmières ; 8 autres suivis par des médecins). 10 observations de consultations : 5 observations de consultations infirmières et 5 observations de consultations de médecins.
L’analyse thématique des données sera interdisciplinaire en croisant différentes approches, celles des sciences sociales et des sciences infirmières.

 

Résultats attendus

 

L’identification des stratégies et pratiques professionnelles des infirmières et des médecins intervenant dans le sevrage tabagique des patients, une meilleure compréhension de la manière dont elles sont influencées et des conséquences permettra de montrer comment l’adhésion au programme de sevrage tabagique est influencée ou pas par le statut tabagique des professionnels.

Les résultats permettront donc de disposer de données scientifiques et systématiques qui aideront à faire évoluer les interventions existantes et aussi à élaborer de nouvelles modalités de pratiques cliniques prenant en considération les spécificités des approches disciplinaires médicales et celles des sciences infirmières. Des interventions visant le sevrage tabagique des patients fumeurs atteints de pathologies liées au tabac plus adaptées devraient contribuer à augmenter leur efficacité.

 

Perspectives

 

De futures recherches permettront d’identifier les théories intermédiaires développées en sciences infirmières afin de mettre en place des interventions fondées sur ces théories. Ces interventions pourront être évaluées.

Equipes du projet

Coordonnateur : JOVIC Ljiljana

N° ORCID : 0000-0001-7530-3733

Structure administrative de rattachement : Agence régionale de santé (ARS) Ile-de-France

Laboratoire ou équipe : UMR 1123 ECEVE – Inserm-Paris Diderot

N° RNSR : 201420728Z


Autres équipes participantes :

Responsable 2 : SEBILLE Véronique
UMR1246 SPHERE


Vous êtes porteur/membre du projet et vous souhaitez faire une mise à jour ?

Dites-le nous !



    INSCRIVEZ-VOUS A NOTRE NEWSLETTER