Formes et effet du lobbying des industriels du tabac et de leurs alliés en France (FELITAF)

Résumé de soumission

Contexte scientifique

 

 

La consommation de tabac est la première cause de mortalité prématurée évitable en France (73 000 décès annuel). Pour réduire ce problème, la France a adopté des lois jugées efficaces par les experts de la lutte contre le tabagisme (loi Evin, interdiction de fumer dans les lieux publics, etc.). Malgré ces efforts, la prévalence reste élevée en comparaison avec d’autres pays : en 2017, 31,9% des Français étaient fumeurs quotidiens ou occasionnels. La question de comprendre les raisons de cette prévalence élevée se pose donc. En 2012, la Cour des Comptes expliquait ce problème par différentes raisons : une approche de la lutte contre le tabagisme insuffisamment coordonnée et trop peu financée, l’absence d’accompagnement et de suivi des mesures adoptées, l’influence forte du secteur économique du tabac sur les décideurs et les politiques, etc.

 

 

Objectifs

 

 

FELITAF se focalise sur ce dernier point. Son objectif sera de mieux cerner les stratégies de lobbying de l’industrie du tabac et ses alliés (ITA) – buralistes par exemple – en France et leur influence sur les politiques et décideurs. Notre contexte d’analyse sera les hausses de prix du tabac (sollicitées par les acteurs de la santé) et le commerce illicite que ces hausses sont susceptibles d’engendrer.

Sur le plan scientifique, le choix du thème du lobbying est justifié au regard de son influence connue (bien documentée dans la littérature) sur les mécanismes de prise de décision des décideurs concernant les lois et les réglementations. Par ailleurs, les deux thématiques analysées (hausses des prix et commerce illicite) ont été peu étudiées dans la littérature internationale et jamais en France.

 

Les objectifs de FELITAF appliqués à ces deux thématiques sont de :
1. recenser les arguments, messages, représentations véhiculés par l’ITA vers les décideurs / politiques français ;
2. à partir de la littérature sur le lobbying et du cadre d’analyse de Savell (2014), identifier les différentes stratégies de lobbying déployées par l’ITA en France ;
3. analyser dans quelle mesure les arguments et les stratégies de lobbying déployés par l’IT sont similaires ou non à ceux déployés par les buralistes (en particulier leur Confédération) ;
4. analyser dans quelle mesure les arguments utilisés par l’ITA sont connus et assimilés par des décideurs / politiques français ;
5. évaluer si la récente loi française sur la transparence des activités de lobbying des industriels a eu une influence ou non sur les stratégies de lobbying déployées par l’ITA.

 

 

Hypothèse(s) de recherche

 

 

Nos hypothèses sont les suivantes (appliquées aux deux thématiques étudiées) :
1. l’industrie du tabac et ses alliés (buralistes) développent des arguments et des stratégies de lobbying similaires pour cibler les décideurs / politiques français ;
2. ces stratégies peuvent influencer les croyances, perceptions de ces décideurs / politiques français ;
3. ces stratégies de lobbying peuvent expliquer en partie la difficulté à faire baisser le tabagisme en France.

 

 

Méthodes

 

 

Deux équipes réuniront leurs compétences pour travailler sur ce projet et mettre en place des méthodologies ad hoc. Pour atteindre les objectifs de FELITAF, différentes méthodes seront mobilisées :
1. une étude documentaire : revue de la littérature, documents internes de l’IT, analyse de la presse professionnelle, analyses de sites Internet, interviews de l’ITA dans la presse, analyse des documents en lien avec des projets de lois.
2. une étude qualitative : 50 entretiens semi-directifs seront menés sur des décideurs / politiques français (députés, sénateurs, conseillers santé, etc.) impliqués dans la prise de décision liée au tabac, en poste avant (25 entretiens) et/ou après la présidence actuelle de la république (25 entretiens). L’objectif de ces entretiens sera de cerner leurs représentations, croyances, etc. sur le tabac en général et les deux thématiques étudiées en particulier ;
3. Deux études quantitatives : 100 décideurs / politiques français seront interrogés par téléphone afin de cerner les représentations, croyances, etc. qu’ils ont du tabac en général et des deux thématiques étudiées. Leurs réponses seront comparées aux arguments diffusés par l’ITA. En parallèle, une enquête sera menée sur 1000 Français âgés de 18 ans et plus. Les croyances, perceptions, etc. de ces deux publics seront comparées.

 

 

Résultats attendus en termes de santé publique et perspectives

 

 

Sur le plan académique, notre projet pourra aider à identifier des spécificités du lobbying mené par l’ITA en France et sur les thématiques particulières des hausses des prix du tabac et du commerce illicite.
Sur le plan de la santé publique, notre projet aidera à proposer des mesures et des actions concrètes utilisables par les acteurs du terrain et par les acteurs de la santé publique afin de contrer les stratégies de lobbying puis les arguments déployés par l’ITA en France.

Equipes du projet

Coordonnateur : GALLOPEL-MORVAN Karine

N° ORCID : 0000-0003-0152-4079

Structure administrative de rattachement : Ecole des Hautes Etudes en Santé Publique (EHESP)

Laboratoire ou équipe : EHESP – EA 7348 MOS

N° RNSR : 201320694S


Autres équipes participantes :

Responsable 2 : MARTINET Yves
Comité National Contre le Tabagisme (CNCT)


Vous êtes porteur/membre du projet et vous souhaitez faire une mise à jour ?

Dites-le nous !



    INSCRIVEZ-VOUS A NOTRE NEWSLETTER