Facteurs prédictifs du Sevrage TABAgique chez les fumeurs atteints de maladies Cardio-Vasculaires et de leurs facteurs de risque dans la base nationale des consultations de tabacologie CDTnet (STABA-CV)

Résumé de soumission

La prévalence tabagique en France en 2017 était de 28,7% pour les femmes. L’entrée des femmes dans le tabagisme a débuté dans les années 1970 avec une augmentation du pourcentage de fumeuses dans la population jusqu’aux années 2010.

 

Ainsi, la morbi-mortalité, conséquence des maladies liées à la consommation de tabac, augmente chez les femmes. Après le cancer, les maladies cardiovasculaires avec 22.1% (16 661) des décès représentent la deuxième cause de mortalité attribuable au tabac. Le tabagisme est l’une des causes principales des maladies cardiovasculaires et les bénéfices cardiovasculaires du sevrage ont été prouvés dans la littérature tant chez les hommes que chez les femmes. Plusieurs méthodes de sevrage tabagique sont disponibles en France. Cependant, sachant que les hommes et les femmes présentent des différences en ce qui concerne les caractéristiques de la dépendance à la nicotine et que les femmes ont un métabolisme plus rapide de la nicotine, il est important de déterminer les méthodes de sevrage les plus adaptées aux femmes pour leur assurer un taux de sevrage élevé et de maintien du sevrage.

 

L’objectif de cette étude est d’analyser les méthodes de sevrage utilisées chez les fumeurs ayant un risque cardiovasculaire ou une maladie cardiovasculaire en vue de déterminer les plus efficaces en fonction du genre.

 

Il s’agira d’une étude cohorte rétrospective sur des données en vie réelle dans Cdtnet, la base nationale informatisée des consultations de dépendance tabagique. Elle contient des données socio-démographiques, les facteurs de risque et les maladies cardiovasculaires, le profil tabagique et les données sur le suivi et de traitement des fumeurs. Seront inclus dans l’étude tous les patients de 18 ans et plus et ayant au moins 28 jours de suivi entre 2001 et Mai 2018.

 

Le résultat attendu est la mise en évidence des facteurs pronostiques du sevrage tabagique chez les femmes ayant un risque ou une maladie cardiovasculaire.

Equipes du projet

Coordonnateur : ALLAGBE Ingrid

N° ORCID : 0000-0002-5739-582X

Structure administrative de rattachement : Université de Bourgogne

Laboratoire ou équipe : Centre ambulatoire d’addictologie HEGP, APHP.5

N° RNSR : 199320123H

Vous êtes porteur/membre du projet et vous souhaitez faire une mise à jour ?

Dites-le nous !



    INSCRIVEZ-VOUS A NOTRE NEWSLETTER