Facteurs associés aux trajectoires de consommation de CANnabis de l’Adolescence à l’Age adulte (CANAAN)

Résumé de soumission

Contexte

 

Alors que la France est un des pays européens où la législation relative au cannabis est parmi les plus répressives, c’est également le premier pays consommateur de cannabis en Europe avec environ 5 millions d’usagers, dont 1,4 millions réguliers. Si l’expérimentation et la consommation occasionnelle de cannabis sont largement diffusées au sein de la population, les consommations régulières et problématiques sont plus souvent observées chez des personnes appartenant à des groupes socialement défavorisés. Par ailleurs, la proportion d’usagers de cannabis progresse parmi les adultes, traduisant le vieillissement des générations ayant expérimenté ce produit dans sa période de forte diffusion (à partir des années 1990). Ainsi, si les niveaux de consommations sont particulièrement élevées au moment de l’adolescence, certaines personnes continuent à consommer à l’âge adulte, sans que les raisons de ce maintien des consommations ni les inégalités sociales dans le domaine ne soient actuellement bien appréhendées.

 

 

Objectifs

 

Quels sont les déterminants expliquant la continuité de consommation du cannabis à l’âge adulte par rapport à l’adolescence ? Dans quelle mesure les personnes qui consomment du cannabis à l’âge adulte le font-elles en lien avec des problèmes de santé mentale ou somatique ? Pourquoi utiliser du cannabis à la place d’un traitement médicamenteux ? Quels sont les représentations du cannabis à l’âge adulte ? Autant de questions pour lesquelles nous avons peu de réponses à ce jour.

 

L’objectif du projet CANAAn (Facteurs associés aux trajectoires de CANnabis de l’Adolescence à l’âge Adulte) est d’examiner les liens entre a) situation sociale, caractéristiques de la vie familiale, et évènements de vie au cours de l’enfance et b) trajectoires de consommation de cannabis des personnes de l’adolescence à l’âge adulte. Les mécanismes des inégalités sociales vis-à-vis des trajectoires de consommation du cannabis seront également investigués, afin de déterminer la part de facteurs précoces et d’examiner le rôle prédictif de l’environnement social et familial au cours de l’enfance et de l’adolescence au long cours. Le projet a également pour objectif secondaire de mieux comprendre les significations et les fonctions sociales des consommations de cannabis régulières à l’âge adulte et les manières dont le rapport au cannabis peut évoluer au cours de la vie.

Ainsi, ce projet vise à mieux comprendre les chaînes causales complexes et les processus sociaux qui relient des déterminants précoces – dont les caractéristiques de la famille d’origine et des évènements de vie – aux conduites addictives, particulièrement vis-à-vis des trajectoires de consommation de cannabis depuis l’adolescence jusqu’à l’âge adulte.
Hypothèses de recherche : Notre hypothèse est, qu’au-delà de 40 ans, l’usage récréatif du cannabis est supplanté par un usage rationnel qui vise à aider les personnes à gérer des difficultés psychiques, somatiques ou des problèmes de sommeil.

 

 

Méthodes

 

Le projet CANAAn repose sur les données de la cohorte TEMPO, une cohorte de personnes âgées de 25 à 44 ans en 2018 (37 ans en moyenne), suivie de manière longitudinale depuis 1991 (recueils de données successifs en 1999, 2009, 2011, 2015 et 2018) avec renseignement des fréquences de consommation des produits psychotropes, ainsi que l’addiction au cannabis depuis 2009. Les parents des participants font partie depuis 1989 de la cohorte épidémiologique GAZEL, ce qui donne accès à de riches informations concernant leur contexte familial. Deux approches complémentaires, quantitative et qualitative, seront mises en œuvre pour répondre aux objectifs.

 

 

Perspectives

 

Au total, grâce à une analyse des trajectoires longitudinales de consommation de cannabis de l’adolescence à l’âge adulte, le projet CANAAn permettra a) de mettre en lumière la place des déterminants précoces – en particulier la situation sociale et le contexte familial au début de la vie – vis-à-vis de ces trajectoires, b) de mieux comprendre les motivations sous-jacentes aux consommations de ce produit à l’âge adulte et le sens attribué à ces usages, et c) de préciser les mécanismes des inégalités sociales vis-à-vis de ces consommations.

 

 

Impact en santé Publique

 

En termes de santé publique, les résultats pourront contribuer à identifier les leviers pouvant prévenir les consommations problématiques de cannabis au long cours, à accompagner les personnes consommatrices qui le souhaitent vers la diminution ou l’arrêt, et à réduire les inégalités sociales dans ce domaine.

Equipes du projet

Coordonnateur : MARY-KRAUSE Murielle

N° ORCID : 0000-0002-8156-1007

Structure administrative de rattachement : INSERM

Laboratoire ou équipe : Institut Pierre Louis d’Epidémiologie et de Santé Publique (IPLESP) INSERM ; UMR_S 1136 - Equipe de Recherche en Epidémiologie sociale (ERES)

N° RNSR : 201420917E

Vous êtes porteur/membre du projet et vous souhaitez faire une mise à jour ?

Dites-le nous !



    INSCRIVEZ-VOUS A NOTRE NEWSLETTER