Etude évaluative de dispositifs d’emploi accompagné pour les personnes en situation de handicap psychique ou de handicap mental

Résumé de soumission

Contexte

L’insertion professionnelle durable des personnes ayant un handicap psychique (liés à une maladie psychiatrique chronique) ou un handicap mental, est devenue une préoccupation d’actualité, en tant que facteur majeur d’inclusion sociale et de rétablissement. Cette thématique est devenue l’objet d’un courant de recherche très actif au plan international. Le modèle de l’emploi accompagné (supported employment) est aujourd’hui valorisé comme pratique fondée sur des données probantes, de nombreuses études ayant établi la supériorité d’efficacité de cette approche pour l’intégration de ces publics en milieu de travail ordinaire. Cette pratique déjà bien développée dans de nombreux pays, est aujourd’hui reconnue et recommandée en France par les pouvoirs publics (article 52 de la loi 2016-1088 du 8 août 2016 , dite “loi travail”. ). L’objet de notre recherche est d’évaluer, façon prospective sur 3 ans, 16 dispositifs d’emploi accompagné qui ont déjà débuté leur pratique, à titre d’expérimentation, depuis 2 ou 3 ans.

 

Objectifs du projet
Ce projet a pour but d’évaluer la mise en œuvre de cette pratique dans 16 sites français, notamment en termes de taux d’insertion professionnelle (et de maintien en emploi), mais aussi en appréciant les effets de ce dispositifs sur les personnes accompagnées. Les compétences des conseillers en emploi, sur lesquels repose essentiellement cette pratique, seront étudiées, ainsi que les mesures mises en place par les entreprises pour favoriser l’intégration des personnes avec un handicap psychique ou un handicap mental, et leur maintien en emploi.

 

Méthode

Cette étude évaluative comporte 2 volets.

1er volet : Evaluation du modèle d’emploi accompagné mis en œuvre dans 16 sites Français.
Cette évaluation portera sur 3 dimensions
– Caractérisation de chaque dispositif, en le comparant au référentiel que constitue le modèle IPS, à l’aide d’une échelle de mesure de fidélité aux principes du modèle IPS : la Quality of Supported Employment Implementation Scale (QSEIS)
– Mesure de la performance de chacun de ces dispositifs en terme d’insertion professionnelle (en milieu ordinaire) à l’issue de 6 – 12 – 18 – 24 mois d’accompagnement.
– Etude longitudinale du devenir des personnes accompagnées par le dispositif. Seront mesurées à 12 mois d’intervalle l’évolution de leur état de santé (avec notamment l’échelle BSI), les bénéfices en termes de rétablissement (avec la version français de la Recovery assessment Scale) et de qualité de vie (avec l’échelle de satisfaction des domaines de vie, SF-36). (effectif estimé : n=500)

2ème volet : Etude des facteurs conditionnant la performance de l’emploi accompagné
– Etude qualitative et quantitative des compétences des “conseillers en emploi”/“job coach”. Nous utiliserons la version française de la Behaviors, Attitudes and Knowledge of Employment Specialists (BAKES), qui permettra des comparaisons avec les conseillers en emploi d’autres pays (Canada, Pays-bas.) (effectif estimé de conseillers en emploi n ≥25)
– Etude au sein des entreprises des soutiens et accommodements de travail favorisant l’intégration et le maintien en emploi des personnes ayant un handicap psychique. Nous utiliserons notamment la version validée en français de la Work Accomodation and Natural Support Scale (WANSS), ce qui permettra des comparaisons avec des pratiques dans d’autres pays.

 

Perspectives
Ce projet est une contribution au développement en France de pratiques efficaces de soutien à l’insertion professionnelle des personnes ayant un handicap psychique, et plus spécifiquement au développement et à la promotion du modèle de l’emploi accompagné, en en faisant connaître l’efficacité, et en cherchant à identifier les facteurs de cette efficacité, notamment dans le mode d’accompagnement. Une meilleure connaissance des compétences de conseillers en emploi permettra de mieux définir ce nouveau métier, et par conséquent de mieux recruter et de mieux former les futurs conseillers en emploi
Plus globalement, ce projet vise à contribuer au développement en France de pratiques d’évaluation et de recherche dans le secteur médico-social, un domaine d’activité important notamment dans le champ de la santé mentale, mais qui n’est pas (ou trop rarement) dans notre pays associé à des pratiques de recherche académique, contrairement au secteur sanitaire, ou à ce qui a lieu dans les pays anglo-saxons.

Productions scientifiques et communications (Liste non exhaustive)

 

Equipes du projet

Coordonnateur : PACHOUD Bernard

Structure administrative de rattachement : Université Paris Diderot

Laboratoire ou équipe : Centre de Recherches Psychanalyse, Médecine et Société (CRPMS) ; EAD N°3522

N° RNSR : 201420739L

Vous êtes porteur/membre du projet et vous souhaitez faire une mise à jour ?

Dites-le nous !



    INSCRIVEZ-VOUS A NOTRE NEWSLETTER