Etude de faisabilité et d’acceptabilité de l’application « Chez Maurice » (FA MAURICE)

Résumé de soumission

Contexte

 

L’addiction est une maladie chronique, son traitement doit se faire sur plusieurs mois ou années or les patients souffrant d’addiction sont moins observants des soins que les patients souffrant d’autres pathologies y compris psychiatriques autres. En effet, il existe des comorbidités fréquentes entre les pathologies du système de l’attachement et les addictions, responsables d’une difficulté d’accroche aux soins. Ces difficultés sont renforcées par les addictions qui accentuent les troubles relationnels, l’isolement et le repli social. Ainsi les patients présentant ce double diagnostic présenteront des troubles addictifs sévères avec une faible accroche aux soins. Pour ces patients la mise en place de prises en charge pro actives favorisant l’alliance aux soins est essentielle et constitue une grande partie du traitement. C’est dans ce contexte que l’équipe du Centre de soins d’accompagnement et de prévention en addictologie (CSAPA) Maurice Dide, le département de télésanté du CHU de Toulouse et deux patients experts ont œuvré à l’élaboration du cahier des charges d’une application nommée « Chez Maurice ». Cet outil numérique prenant en compte le fonctionnement normal et pathologique du système de l’attachement pourrait favoriser la coordination et l’accroche aux soins.

 

 

Objectif

 

Évaluer la faisabilité et l’acceptabilité de l’application « Chez Maurice » sur l’observance aux soins des usagers du Centre de Soins d’Accompagnement et de Prévention en Addictologie (CSAPA) du CHU de Toulouse.

 

 

Hypothèse de recherche

 

Nous pensons que notre application peut permettre une meilleure disponibilité de l’équipe soignante et favoriser l’empowerment (autonomisation) des patients qui auront à disposition des outils utilisables à leur domicile afin de compléter les prises en charge élaborées en consultation.

 

 

Méthodes

 

L’application nommée « Chez Maurice » comprend une interface de messagerie via laquelle le patient peut solliciter l’équipe à tout moment. Elle permet au patient de signaler des épisodes de consommation ou de craving (besoin impérieux de consommer). Ces alertes permettent de garder une trace et de rappeler les patients. L’application permet aussi un suivi quotidien centré sur les objectifs décidés en consultation, elle vient donc compléter de façon concrète la prise en charge des équipes qui consiste dans le re-contact des patients ainsi que dans le rappel des objectifs fixés. Elle permet également au patient de stocker des contenus personnels dont il pense qu’ils pourraient lui être utile dans la prise en charge. Le principe de l’application est basé sur le renforcement positif qui est une des bases de l’entretien motivationnel utilisé pour traiter les addictions.
Nous proposons de réaliser, après la finalisation du développement de l’application, une étude pilote, monocentrique, de type cas-unique à niveau de base multiple (Multiple-Baseline Single-Case), randomisée sur 10 patients menée au sein CSAPA du CHU de Toulouse. Les patients ayant acceptés de participer à l’étude seront suivis en consultation classique selon la pratique habituelle au sein du CSAPA. Il leur sera proposer d’utiliser l’application « Chez Maurice » pendant une période de 6 mois à un moment prédéterminé par le protocole

 

 

Perspectives

 

Nous pensons que cette application, si elle fait la preuve de son efficacité, pourra être utilisée à plus grande échelle sur d’autres patients et dans d’autres centres de soin en addictologie. De plus son rationnel basé sur les troubles de l’attachement permet aussi d’envisager qu’elle soit utilisée pour le traitement des troubles de personnalités borderline et psychopathique sans addictions.

 

 

Santé publique

 

La e-santé est un enjeu majeur pour l’avenir, la plupart des patients y compris ceux présentant des addictions possèdent un smartphone. Les derniers rapports européens sur les applications qui concernent les addictions montrent que la majorité de ces applications n’a pas été conçue par des spécialistes de l’addiction et très peu sont validées scientifiquement. Les usagers de ces applications ne bénéficient donc pas d’une évaluation par un professionnel. Il est donc important de mettre à disposition des outils validés et émanant des professionnels de soins qui soutiennent l’adhésion à des dispositifs de soins qui propose ces évaluations et traitement intégrés.

Equipes du projet

Coordonnateur : SALLES Juliette

N° ORCID : 0000-0003-2902-3137

Structure administrative de rattachement : Centre Hospitalier Universitaire de Toulouse

Laboratoire ou équipe : CSAPA Maurice Dide

N° RNSR : 199221775H

Vous êtes porteur/membre du projet et vous souhaitez faire une mise à jour ?

Dites-le nous !



    INSCRIVEZ-VOUS A NOTRE NEWSLETTER