Coopération et concurrence dans les Maisons de Santé Pluridisciplinaires : une analyse multi-niveaux (MULTICOOP)

Résumé de soumission

Contexte : L’objectif des maisons de santé pluridisciplinaires (MSP) est de favoriser les prises en charge coordonnées et de maintenir une offre sur le territoire en proposant des conditions de travail attractives pour les professionnels de santé. Leur fonctionnement repose sur une prise en charge coordonnée et multidisciplinaire. Le projet questionne cet objectif de coopération interdisciplinaire.

 

Objectifs : Ce projet vise à analyser deux formes de coopération : entre professionnels des MSP d’une part, entre organisations d’autre part. Nous souhaitons étudier les mécanismes de synchronisation des systèmes d’interdépendance individuels et organisationnels : comment aligner stratégies individuelles et stratégies organisationnelles ? Trois objectifs afférents se dégagent :
– évaluer l’impact des MSP sur les pratiques de coopération des professionnels (par exemple, le suivi de protocoles interprofessionnels);
–  reconstruire les stratégies des professionnels vis-à-vis des MSP pour comprendre leur impact tant sur les processus de coopération que sur les parcours des patients ;
–  proposer des leviers de synchronisation pour améliorer la coopération entre professionnels à l’intérieur des MSP et entre MSP.

 

Méthodes : L’analyse multi-niveaux fournit un cadre néo-structural qui concilie les apports de la sociologie des réseaux et de la sociologie des organisations pour appréhender l’impact des structures pluridisciplinaires sur la coopération entre individus, et réciproquement. L’approche proposée est méso-sociologique, entre une approche macrosociologique qui explique les problèmes de coopération par les caractéristiques sociales des acteurs ou des organisations (identité professionnelle, conception du soin, culture organisationnelle) et une approche microsociologique dont les résultats dépendent exclusivement des stratégies locales des acteurs.
Cette approche suppose de reconstruire deux systèmes d’interdépendance et d’étudier les mécanismes de synchronisation de ces deux systèmes. Le premier système d’interdépendance est celui des professionnels travaillant dans la MSP. Le second système d’interdépendance est celui des organisations dans lesquelles travaillent les professionnels de la MSP (cabinet d’infirmières, établissements, etc.). Ces deux systèmes d’interdépendance sont superposés et partiellement emboîtés. Nous étudions séparément puis conjointement les deux niveaux.
Nous combinons une enquête qualitative par entretiens semi-dirigés auprès des professionnels de deux MSP et une analyse quantitative par questionnaires des relations entre ces professionnels.

 

Perspectives : Une fois les obstacles à la coopération dans les structures pluridisciplinaires identifiés, deux questions se posent : comment faire pour que les professionnels adhèrent aux MSP, comment faire pour que les adhérents alignent effectivement leur comportement ? En complément de la modélisation issue de l’analyse multi-niveaux, la théorie de l’activité socio-culturellement située (CHAT) sera mobilisée pour relier les finalités individuelles et collectives avec les mouvements de (dé)synchronisation. Cette mise en perspective permettra de proposer des dispositifs d’incitation à la coopération entre professionnels.

Synthèse finale du projet

Equipes du projet

Coordonnateur : CRET Benoit

N° ORCID : 0000-0001-5821-582X

Structure administrative de rattachement : Université Jean-Moulin Lyon 3

Laboratoire ou équipe : IFROSS Recherche, EA 4588

N° RNSR : 201119380X


Autres équipes participantes :

Responsable 2 : ROBELET Magali
Centre Max Weber (UMR 5283), Université Lumière Lyon 2


Responsable 3 : BOURGUEIL Yann
GIP - IRDES


Vous êtes porteur/membre du projet et vous souhaitez faire une mise à jour ?

Dites-le nous !



    INSCRIVEZ-VOUS A NOTRE NEWSLETTER