Connais-toi toi-même (Etude de faisabilité)

Résumé de soumission

Contexte

 

Notre projet s’inscrit dans une dynamique portée par notre équipe Hospitalo-universitaire en addictologie, qui, a développé une expertise et un réseau solide à l’origine de la mise en place d’actions de prévention en partenariat avec l’éducation nationale.
Nous développerons dans le cadre de ce programme un partenariat avec le laboratoire de psychologie sociale et cognitive de Clermont-Ferrand pour la conception du module visant à accroitre la connaissance de soi des élèves via une pédagogie participative.
Nous faisons le constat que si les programmes de prévention qui axent les interventions sur l’acquisition de compétences psychosociales sont pertinents, on observe toutefois souvent un décalage entre une réelle acquisition de compétences et une non utilisation de ces compétences en contexte. En d’autres termes, malgré l’amélioration du niveau de compétences, les adolescents dans un contexte donné peuvent se laisser influencer pour consommer de substances psycho actives.
A partir de constat, nous faisons l’hypothèse que cette « influençabilité » pourrait s’expliquer par un manque de clarté du concept de soi. L’acquisition de compétences n’aurait pas d’impact sur les consommations des personnes dont le concept de soi n’est pas suffisamment clairement défini. En effet, la faiblesse de la connaissance de soi peut amener un individu à vouloir choisir les caractéristiques comportementales de consommateurs typiques affirmés dans leur choix en adoptant, par exemple, leurs attitudes vis-à-vis des substances psychoactives. Nous pensons que plus un adolescent à des connaissances sur lui claires, selon des contextes à risque, moins il pourra être influencé à adopter un comportement dans un contexte donné.

Objectifs

 

Nous souhaitons donc mettre en place un programme qui aurait pour ambition d’augmenter la clarté du concept de soi des adolescents. Ce programme serait évalué en le comparant à un programme classique. Ces interventions seront réalisées sur la base d’interventions validées dans l’amélioration des compétences psychosociales (type programme « unplugged ») qui seront adaptées en ce qui concerne le développement de la connaissance de soi.

Méthode

 

Notre projet se déroulera sur 30 mois. Nous allons réaliser, sur plusieurs classes de collège (4éme) de la région Auvergne Rhône Alpes, un programme de prévention visant à améliorer les compétences psychosociales, et, en particulier la connaissance du concept de soi en situation à risque. Ce programme développé à partir du programme unplugged sera basé sur une pédagogie participative inspirée du conflit socio cognitif et de l’enseignement en puzzle afin de développer le concept de soi. 12 Collèges en zone urbaine et rurale (essai randomisé en clusters) participeront à l’étude durant deux ans. Les 6 premiers mois du programme consisteront en la mise en mouvement et la mobilisation du réseau scolaire. La deuxième année portera sur les interventions et analyse des données. La troisième année sur les évaluations et analyse des données.
Des classes de 4éme de 6 collèges, bénéficieront du programme « connais-toi toi-même », tandis que les classes de 4eme de 6 autres collèges bénéficieront d’un programme de prévention classique basée sur information sur les substances durant une année. La mesure de l’efficacité de l’action « connais-toi toi-même » sera réalisée par comparaison à l’action classique en milieu (à 6 mois), en fin d’interventions (fin d’année scolaire) et six mois plus tard. Avant et à la fin des interventions nous mesurerons les déterminants du comportement à partir du modèle du comportement planifié, les facteurs de susceptibilité à consommer, la clarté du concept de soi et les consommations déclarées de substances psycho actives.

Perspectives

 

Nous pensons que cibler la dynamique identitaire qui peut se jouer à l’adolescence nous permettra d’accroitre la pertinence individuelle des actions de prévention. Ce travail s’inscrira dans la lignée des travaux sur la « théorie des ressources » (Morgan et Ziglio, 2007), c’est-à-dire dans la lignée des actions de promotion de la santé visant le développement des « forces de caractère » (Shankland et al, 2010).

Equipes du projet

Coordonnateur : BROUSSE Georges

N° ORCID : 0000-0002-6514-5388

Structure administrative de rattachement : CHU Clermont Ferrand

Laboratoire ou équipe : Neuro-Psycho-Pharmacologie des Systèmes Dopaminergiques Sous-Corticaux

N° RNSR : 200415105F


Autres équipes participantes :

Responsable 2 : PEREIRA Bruno
CHU Clermont-Ferrand - DRCI


Responsable 3 : IZAUTE Marie
Université Clermont-Ferrand - LAPSCO CNRS UMR 6024


Vous êtes porteur/membre du projet et vous souhaitez faire une mise à jour ?

Dites-le nous !



    INSCRIVEZ-VOUS A NOTRE NEWSLETTER