BPCO incidente : trajectoire du sevrage tabagique et impact sur la santé respiratoire

Résumé de soumission

Contexte scientifique

 

La bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO), qui affecte 30% des fumeurs, est un enjeu majeur de santé publique, associé à des coûts directs et indirects très importants. En l’absence de traitement pharmacologique montrant une amélioration de la survie, le sevrage tabagique est le moyen le plus efficace pour réduire la progression de la maladie et la mortalité. Des interventions de sevrage tabagique fondées sur des données probantes existent, mais les chances de sevrage restent faibles dans cette population. Cependant, les patients des études sur le sevrage tabagique, essentiellement BPCO anciens en échec de sevrage, sont peu représentatifs de l’ensemble des patients BPCO et il existe peu de données sur le sevrage chez les patients nouvellement diagnostiqués. Ces nouveaux patients ont aujourd’hui une offre de sevrage qui s’est diversifié, avec notamment l’émergence de la cigarette électronique, peu prise en compte dans les études récentes. Plus globalement, il existe peu de données sur le devenir des patients nouvellement diagnostiqués une fois entrés dans le système de soin, sans données suffisantes pour lier leur détection avec une amélioration de la prise en charge et des « health outcomes » .

 

 

Hypothèses

 

 

La description précise du sevrage tabagique, de ses modalités et des facteurs prédictifs de son succès ou de son échec dans une population cible de patients nouvellement diagnostiqués pour une BPCO, permettra de mieux connaître l’évolution de la consommation tabagique et du vapotage dans cette population. Cela permettra d’identifier les facteurs à cibler dès le début de la prise en charge pour induire un meilleur sevrage.

 

 

Objectifs

 

 

Principal : Déterminer le pourcentage de patients obtenant un sevrage total du tabagisme ou une réduction partielle du tabagisme avec vapotage (vapoteur-fumeur) ou sans vapotage dans une population de patients atteints de BPCO de diagnostic récent, après un an de suivi habituel (suivi conjoint pneumologique et addictologique).

Secondaires :
– Définir des trajectoires de sevrage incluant la cigarette électronique
– Décrire le recours à la cigarette électronique, le circuit d’achat et les modalités d’utilisation de ce dispositif, ainsi que l’impact de la co-addiction avec le cannabis.
– Déterminer les facteurs associés au succès ou à l’échec du sevrage tabagique dans cette population (lieu de diagnostic de la BPCO, facteurs socio-économiques, psychologiques, respiratoires, comorbidités)
– Déterminer s’il existe une association entre le sevrage tabagique et l’amélioration de la qualité de vie, les symptômes, la fonction respiratoire
– Déterminer le pourcentage de patients sevrés deux et trois ans après inclusion (appel téléphonique)

 

 

Critères d’évaluation

 

 

Principal : pourcentage de patients avec sevrage complet après un an de suivi (sevrage tabagique sans vapotage) basé sur le témoignage du patient, la mesure du CO expiré
Secondaires : Délai entre le diagnostic et le sevrage tabagique complet,, pourcentage de recours à la cigarette électronique, consommation de cannabis, statut socio-économique, score de dépendance, ,test de comportement, Degré de sévérité de la maladie (fonction respiratoire, BODE index, score d’emphysème (TDM thorax), comorbidités, score de qualité de vie, de symptômes.

 

Choix de la population
– Critères d’inclusion
o Age >35ans
o Tabagisme > 10 PA et / ou 10 ans de tabagisme
o Tabagisme actif (sevrage < 1 mois)
o VEMS/CVF post-bronchodilatation < 0,7 et/ou <LLN
– Critères de non inclusion
o Première spirométrie posant le diagnostic de BPCO > 1 an
o Pas d’affiliation au régime de sécurité sociale
o Refus de signer un consentement de participation à l’étude

 

 

Méthodes

 

 

Pour être en mesure d’estimer la fréquence de l’événement étudié (sevrage complet à un an) avec une précision de 5%, une puissance de 80% et un risque alpha de 5%, en se basant sur une estimation attendue de 20% dans une population de patients atteints de BPCO nouvellement diagnostiqués, 246 patients sont nécessaires. En se basant sur 10% de perdus de vue, 271 patients seront inclus dans cette cohorte.

Calendrier de la recherche
o Durée de la période d’inclusion : 1,5 an
o Durée de participation de chaque patient : 1 an
o Durée totale de la recherche : 2,5 ans

 

 

Résultats attendus

 

 

Cette étude en vraie vie est exploratoire afin de proposer des stratégies (à valider dans des essais randomisés) pour sevrer rapidement ces nouveaux patients du tabac à une période clé de l’histoire de leur maladie et améliorer leur survie. L’étude de l’impact de la cigarette électronique vise à donner des recommandations sur son utilisation chez ces patients vulnérables.

 

 

Perspectives

 

 

Proposer dans la suite des essais cliniques visant à tester une intervention de sevrage définie à partir des observations faites dans cette étude. Plus globalement, il s’agira d’avoir de nouveaux éléments pour définir les stratégies thérapeutiques chez les patients nouvellement diagnostiqués à valider ensuite dans des essais cliniques conduit spécifiquement dans cette population de nouveaux patients BPCO.

Equipes du projet

Coordonnateur : BOYER Laurent

N° ORCID : 0000-0002-2608-6696

Structure administrative de rattachement : Assistance Publique des Hôpitaux de Paris

Laboratoire ou équipe : Institut Mondor de Recherche Biomédicale (IMRB) - INSERM U955

N° RNSR : 200919261B


Autres équipes participantes :

Responsable 2 : DESLEE Gaétan
Pneumologie - CHU Reims


Responsable 3 : URBAN Thierry
Pneumologie-Tabaccologie - CHU Angers


Responsable 4 : CANOUI-POITRINE Florence
CHU Henri Mondor Créteil


Vous êtes porteur/membre du projet et vous souhaitez faire une mise à jour ?

Dites-le nous !



    INSCRIVEZ-VOUS A NOTRE NEWSLETTER