Contact
Accueil > > Présentation du projet PrevHPV
 

Papillomavirus humains – Présentation du projet PrevHPV

 

Présentation du projet PrevHPV

 

 

Retour page précédente « Projet PrevHPV »

 

Le projet PrevHPV se découpe en 3 grandes phases :

Phase diagnostique

Phase de co-construction de l’intervention

Phase expérimentale

 

Phase diagnostique

Objectifs

Cette première phase vise à identifier les connaissances, croyances, attitudes, préférences ou leviers et barrières à la vaccination HPV dans les populations suivantes : adolescents en collèges, parents des adolescents, professionnels des collèges (de santé et éducatifs) et médecins généralistes.

 

Méthodologie

Cette première phase est menée dans des régions dans lesquelles sont implantées les équipes du consortium PrevHPV (Ile-de-France, Auvergne-Rhône-Alpes, Pays-de-la Loire, Grand Est). Plus de 60établissements ont été sollicités pour participer à cette phase diagnostique.

Les données sont recueillies à l’aide de différentes méthodes quantitatives et qualitatives :

  • Des questionnaires auto-administrés sur les connaissances, croyances, attitudeset obstacles perçus vis-à-vis des infections HPV et de la vaccination anti-HPV. Ces questionnairescomplétés en ligne, sont diffusés auprès deprofessionnels de santé scolaire, de directeurs et enseignants des collèges, d’adolescents scolarisés dans des classes de 4èmeet 3ème et des étudiants du Service Sanitaire.
  • Des enquêtes de type conjoint(basées sur la méthode des choix discrets)permettant de déterminer les préférences des populations en matière de vaccination. Ces enquêtes sont menées à l’aide de questionnaires auto-administrés, complétés en ligne, auprès de parents d’adolescents et d’adolescents des classes de 4ème et 3ème.
  • Des focus-groups (entretiens collectifs)conduitsauprès de professionnels scolaires ainsi qu’auprès des parents d’adolescents.
  • Des entretiens individuels semi-directifsréalisés auprès de médecins généralistes sur leur lieu d’exercice.

 

Le protocole de la phase diagnostique a reçu l’avis favorable du Comité d’Evaluation Ethique de l’Inserm (CEEI) le 10 décembre 2019.

 

Etat d’avancement

Les résultats seront disponibles fin du 1er semestre 2021.

 

Phase de co-construction de l’intervention

Objectifs

Des groupes de travail sont constitués afin de concevoir l’intervention qui sera ensuite évaluée dans la phase expérimentale. Cette intervention est constituée de 3 composantes :

  • La composante ‘Education, Motivation, Mobilisation (EMM)’ vise principalement les adolescents et leurs parents et intègrent de l’information ou/et éducation sur les infections HPV et la vaccination qui seront dispensés lors de réunions spécifiques ou de cours dédiés. Elle est réalisée au sein des collèges.
  • La composante ‘Formation des médecins généralistes (MG)’ propose des modules de formation à destination des médecins généralistes.
  • La composante ‘Facilitation d’accès (FA)’ propose des journées de vaccination au sein des collèges avec la participation des centres de vaccination.

 

Méthodologie

Un groupe de travail a été mis en place pour chacune des composantes de l’intervention.

Le groupe ‘Education, Motivation, Mobilisation (EMM)’ travaille sur l’élaboration :

  • de formations à destination des professionnels de l’Education Nationale ou de toute autre personne souhaitant intervenir sur le sujet des infections HPV auprès des adolescents,
  • de réunions à destination des parents afin de leur apporter des informations sur le sujet et répondre à leurs questions,
  • de séances éducatives à destination des élèves des classes de 4ème et 3ème durant lesquelles pourront être utilisés différents outils conçus dans le cadre du projet tels qu’un jeu sérieux ainsi qu’une vidéo.

 

Le groupe ‘Formation des médecins généralistes (MG)’ travaille à l’élaboration de modules de formation à destination des médecins généralistes. Ces modules intègrent des données scientifiques sur les infections HPV, une formation à la réalisation d’un entretien motivationnel ciblé sur la vaccination et l’utilisation d’un outil d’aide à la décision que les médecins pourront utiliser en pratique lors de leurs consultations avec les adolescents et leurs parents.

Le groupe ‘Facilitation d’accès (FA)’ se charge d’organiser l’initiation gratuite de la vaccination anti-HPV au sein même des collèges pour les jeunes de 11-14 ans, de l’achat des vaccins à la programmation et la mise en œuvre des journées de vaccination au sein des collèges par des unités mobiles de centres de vaccination (liste des centres de vaccination mobilisées sur le projet).

Les différents groupes de travail s’appuieront notamment sur les résultats de la phase diagnostique afin de développer des interventions et outils correspondant aux besoins et attentes des populations visées.

 

Etat d’avancement

Les travaux et outils de ces différents groupes seront mis en ligne début 2022.

 

Phase expérimentale

Objectifs

L’objectif principal de la phase expérimentale PrevHPV est d’évaluer l’efficacité de trois composantes interventionnelles (seule ou associées) sur le taux de couverture vaccinale des adolescents (filles et garçons) de 11-14 ans.

Les objectifs secondaires sont notamment :

  • d’évaluer l’effet des différentes composantes de l’intervention, seules ou associées, sur les connaissances, attitudes, croyances et pratiques sur l’infection et la vaccination anti-HPV des adolescents, parents, et médecins généralistes et sur l’intention vaccinale de ces derniers,
  • d’évaluer l’impact du niveau socio-économique des parents sur l’efficacité des différentes composantes de l’intervention, , seules ou associées, sur le taux de couverture vaccinale des adolescents de 11-14 ans,
  • d’évaluer l’efficience (coût-efficacité) des différentes composantes de l’intervention, seules ou associées, chez les adolescents de 11-14 ans
  • d’évaluer l’impact budgétaire des différentes composantes de l’intervention, seules ou associées,
  • d’évaluer l’implémentation des différentes composantes de l’intervention, et identifier les leviers et les barrières à l’implémentation à l’échelon individuel et collectif pour évaluer la transférabilité de l’intervention à d’autres contextes.

 

Méthodologie

L’évaluation de l’efficacité / l’efficience de l’intervention repose sur un essai randomisé en « grappe » (le niveau grappe correspondant à la commune) selon un design de plan factoriel partiel.

Dans le cadre de cette phase expérimentale, notre intervention comprend trois composantes qui sont :

  • La composante ‘Education, Motivation, Mobilisation’ (EMM),
  • La composante ‘Formation des médecins généralistes’ (MG),
  • La composante ‘Facilitation d’accès’ (FA).

 

Ces composantes seront évaluées seules ou associées sur les territoires des 90 collèges volontaires. Ces établissements scolaires sont recrutés dans différentes académies du territoire métropolitain (Aix-Marseille, Clermont-Ferrand, Créteil, Grenoble, Lille, Limoges, Lyon, Nancy-Metz, Nantes, Reims, Strasbourg, Toulouse, Orléans-Tours, Versailles) et sont, ensuite, répartis aléatoirement dans l’un des 6 groupes ci-dessous en fonction de la ou des composantes évaluées sur le territoire du collège.

 

Les 3 composantes :

Education, motivation, mobilisation

Formation des médecins généralistes

Facilitation d’accès

Groupe 1

(n= 15 collèges)

X X X
Groupe 2

(n= 15 collèges)

X X
Groupe 3

(n= 15 collèges)

X X
Groupe 4

(n= 15 collèges)

X
Groupe 5

(n= 15 collèges)

X
Groupe 6 – Témoin

(n= 15 collèges)

 

 

Le critère de jugement principal permettant de juger de l’efficacité des interventions est le taux de couverture vaccinale à 2, 6 et 12 mois suivant la fin de l’intervention. Les données permettant de l’estimer seront issues du « Système National des Données de Santé » (SNDS) et des centres de vaccination.

 

Le protocole de recherche est promu par l’Inserm. Il a été soumis au Comité de Protection des Personnes Sud EST VI et a obtenu un avis favorable le 22 décembre 2020.

Cette recherche a également fait l’objet d’une demande d’autorisation auprès de la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés (Cnil) le XX/XX/XXXX.

 

Etat d’avancement

Les résultats de la phase expérimentale seront disponibles début 2023.

 

Retour page précédente « Projet PrevHPV »

 

INSCRIVEZ-VOUS A NOTRE NEWSLETTER